Expérience patient : Méconnaissance et intérêt des professionnels de soins

Expérience patient : Méconnaissance et intérêt des professionnels de soins

Le premier baromètre de l’Institut français de l’expérience patient (Ifep) sur l’approche des professionnels de santé sur cette expérience fait ressortir deux mots-clés : méconnaissance et volontarisme.

Le 24 janvier, l’IFEP a présenté son baromètre de l’expérience patient. Il s’agissait de mesurer l’évolution de la dynamique, d’analyser l’approbation des professionnels et les leviers d’amélioration et enfin d’élaborer des recommandations. Pour cette première, 886 professionnels de soins ont répondu. Les résultats, qui ne concernent que la vision des professionnels, seront mis en perspective avec le volet patient en prévision.

Une méconnaissance des professionnels
45 % des répondants n’avaient jamais entendu l’expression « expérience patient » avant de recevoir le questionnaire, même si, comme l’a précisé Pascale Flament, déléguée générale d’UNICANCER, « comme M. Jourdain faisait de la prose sans le savoir, les professionnels de santé suivent l’expérience patient tous les jours ». Et moins d’un quart des établissements ont une organisation dédiée à l’amélioration de cette expérience. La ministre des Solidarités et de la Santé a d’ailleurs placé l’expérience patient au cœur du plan « Ma santé 2022 ».

Une motivation liée à l’amélioration des soins
Pour ces professionnels, l’amélioration de l’expérience patient doit viser à améliorer la santé, bien avant la nécessité de coopérer avec les autres acteurs du territoire. D’ailleurs, le développement d’un mécanisme d’évaluation se retrouve tout en bas de la liste. Les freins sont en toute logique les ressources humaines -des équipes sous pression pour 43%- et les finances insuffisantes pour 40%.

Une avancée plébiscitée
96 % des professionnels de santé sont tout à fait, ou plutôt prêts à s’investir pour l’amélioration de l’expérience patient dans leur établissement. Pour Pascale Flament, « ce plébiscite est encourageant et ouvre la porte à l’action pour améliorer vraiment l’expérience patient ». Les principaux leviers sont le développement d’une culture d’établissement positive, la prise en compte de la voix des patients et la formation des professionnels.

L’IFEP et L’expérience patient
L’IFEP est une organisation à but non lucratif dont la vocation est de contribuer à faire de l’expérience patient un levier de transformation du système de santé en France. Son premier objectif est de créer et diffuser les connaissances et les savoirs relatifs à l’expérience patient.
L’IFEP a ainsi défini l’expérience patient : « l’ensemble des interactions et des situations vécues par une personne susceptible d’influencer sa perception au cours de son parcours de santé. Ces interactions sont façonnées par les attitudes des intervenants mais aussi par l’histoire de vie de chacune des personnes accueillies. » (Inspirée du Beryl Institute, Texas).

Pour l’IFEP, l’expérience peut être facilitée par :

  • une organisation réactive qui s’ajuste aux besoins des patients, stimule la création de solution pratique et réduit l’angoisse de l’hospitalisation ;
  • l’atténuation de l’asymétrie soignant/soigné ;
  • le développement de technologies innovantes de service aux patients et à leurs proches.

A propos Damien Dubois

Damien Dubois est journaliste et spécialiste de la communication en santé. Dans son activité en indépendant, il défend les droits des personnes atteintes de cancer ou de maladies chroniques et relaie leur parole, notamment dans le cadre de Cancer Contribution. Suite aux Etats-Généraux des malades atteints de cancer de 1998, avec d’autres jeunes adultes touchés par la maladie, il crée Jeunes Solidarité Cancer, première association portant la parole des adolescents et jeunes adultes concernés par le cancer et prônant une prise en charge spécifique de cette tranche d’âge intermédiaire. En 2016, il crée avec d’autres acteurs de la cancérologie, une plateforme Internet, conçue comme une boîte à outils pour aider les associations à aider les malades.