Décrypter ce qui se cache derrière les mots et les acronymes dans un domaine aussi vaste et complexe que la cancérologie est parfois un pari hasardeux. Aider à Aider a recensé pour vous les termes fréquemment utilisés dans les documents et articles relatifs au cancer ou lors d’interventions orales, et vous en propose une définition simple et accessible. Ce dictionnaire n’est pas exhaustif et sera progressivement enrichi.

All | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
There are currently 138 names in this directory
Adénocarcinome
Type de cancer qui se développe à partir des cellules d’une glande (sein, thyroïde, prostate, etc.), de son revêtement (ovaire) ou d'une muqueuse (estomac, côlon…).

Adjuvant
En traitement complémentaire après chirurgie ou radiothérapie.

ADN
Acide DésoxyriboNucléique. Molécule, de structure hélicoïdale, composée d’un brin unique ou de deux brins appariés. Elle est classiquement composée de quatre paires de bases azotées : adénine associée à la thymine, et cytosine associée à la guanine.

AMM
Autorisation de mise sur le marché

Anatomocytopathologie
Spécialité médicale qui consiste à examiner les organes, les tissus ou les cellules, pour repérer et analyser des anomalies liées à une maladie.

Angiogenèse
Mécanisme responsable de la formation des vaisseaux sanguins dans l’ensemble du corps humain.

ANSES
Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Elle reprend les missions, les moyens et le personnel de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) et de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (AFSSET).

ANSM
Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

Anti-angiogénique (traitement)
Traitement visant à bloquer le développement des vaisseaux sanguins qui viennent nourrir la tumeur cancéreuse.

Anti-oncogène
Gène suppresseur de tumeur, dont la fonction est d’empêcher l’emballement de la division cellulaire.

Anticorps
Molécules de défense de l’organisme, protéines (immunoglobulines) fabriquées par les lymphocytes (globules blancs du sang), en réponse à la présence d’un corps étranger, l’antigène.

Antigène 
Molécule étrangère à l’organisme, qui déclenche une réaction de défense (réponse immunitaire) de ce même organisme, caractérisée par la production d’anticorps.

Antitumoral (médicament)
Qui permet de faire régresser une tumeur maligne.

ARN
Acide RiboNucléique, molécule servant à transférer les instructions génétiques inscrites dans l’ADN du noyau vers le cytoplasme, où ces instructions sont exécutées par la cellule.

ARNm
Acide RiboNucléique messager, forme sous laquelle le message génétique codé dans les gènes est transféré du noyau vers le cytoplasme. Cet ARN est une sorte de « copie » d’un gène, destinée à être utilisée, dans le cytoplasme, comme modèle pour la synthèse d’une protéine.

ARS
Agence Régionale de Santé.

ASCO
American Society of Clinical Oncology. Société savante américaine d’oncologie médicale organisatrice d’un congrès annuel qui réunit les oncologues du monde entier, destiné à informer sur les évolutions de la recherche et de la prise en charge du cancer.

ASMR
Amélioration du Service Médical Rendu. De niveau I à V, il correspond au progrès thérapeutique apporté par un médicament.

ATU
Autorisation Temporaire d’Utilisation. Il s’agit de l’autorisation délivrée par l’ANSM d’utiliser exceptionnellement un produit pharmaceutique ne bénéficiant pas d’une AMM et ne faisant pas l’objet d’un essai clinique, mais dont l’efficacité et la sécurité sont présumées, dans le cas de maladies graves ou rares pour lesquelles il n’existe pas de traitement approprié. 

Auto-immunité
Dysfonctionnement de l’organisme où le patient lutte lui-même contre ses propres défenses immunitaires.

Bactérie 
Micro-organisme unicellulaire sans noyau (procaryote) dont le génome est constitué d’ADN circulaire. La bactérie contient un seul chromosome et éventuellement des plasmides. 

Bactériophage 
Virus parasite des bactéries qui peut entraîner leur destruction (lyse). 

Bio-informatique
Domaine de recherche qui analyse et interprète des données biologiques, au moyen de méthodes informatiques (application d’algorithmes et modèles statistiques dans l'objectif d'interpréter, classer, comprendre des données biologiques, développement de modèles mathématiques pour résoudre des problèmes biologiques).

Cancer
Le cancer se caractérise par l’apparition de tumeurs malignes constituées par la prolifération anarchique et indéfinie des cellules d’un tissu. Les cellules tumorales sont des cellules transformées suite à des anomalies génétiques. Lorsque ces cellules migrent dans des tissus voisins elles forment des métastases.

Cancérogène (ou carcinogène)
Se dit d’une substance, facteur ou situation susceptible de favoriser ou d’induire l’apparition d’un cancer.

Cancérologie
Ou oncologie.  Science qui s’intéresse à tous les cancers.

CAR T-cells
Cellules T, porteuses d’un récepteur chimérique : ce sont des lymphocytes T prélevés à un patient, puis modifiés génétiquement in vitro de manière à leur faire exprimer un récepteur artificiel (dit chimérique), conçu pour que sa partie extracellulaire reconnaisse un antigène tumoral, le plus spécifiquement possible afin d’éviter les effets néfastes sur d’autres organes du patient.

Carcinome
Cancer de la peau le plus fréquent.

Caryotype
Représentation, formule et ordonnancement des chromosomes du noyau d’une cellule.

CCMR
Centre de compétences maladies rares.

Cellule
Unité fondamentale, morphologique et fonctionnelle de tout être vivant. La cellule se compose d’une membrane périphérique limitant le protoplasme ou cytoplasme au sein duquel se trouve le noyau contenant les chromosomes.

Cellule NK
NK, pour Natural Killer. Cellule tueuse naturelle utilisée pour désigner des cellules qui jouent un rôle important dans l’immunosurveillance de l’organisme.

Cellule souche
Cellule indifférenciée, capable de s’auto-renouveler, de se différencier en d’autres types cellulaires et de proliférer en culture.

Cellule souche germinale
Les cellules souches germinales sont des cellules embryonnaires indifférenciées, qui vont se spécialiser en gamètes, spermatozoïdes ou ovules, suivant la nature des hormones en présence.

CEPS
Comité Economique des Produits de Santé. Instance sous l’autorité conjointe des ministres de la santé, de la sécurité sociale et de l’économie, chargée principalement de fixer les prix des médicaments et les tarifs des dispositifs médicaux pris en charge par l’assurance maladie obligatoire.

Chimiothérapie
Médicament visant à détruire les cellules cancéreuses ou à les empêcher de se multiplier en agissant sur la synthèse de leur ADN et leurs protéines.

Chromatine 
C’est la forme sous laquelle se présente l'ADN dans le noyau.

Chromosomes 
Structures différenciées qui apparaissent dans une cellule en cours de sa division, sous forme de bâtonnets. Constitués d’ADN et de protéines, les chromosomes renferment le matériel génétique des cellules (ils sont le support de l’hérédité) et sont doués du pouvoir d’autoreproduction.

CIRC
Centre International de Recherche sur le Cancer. C’est une agence de recherche sur le cancer de l’OMS.

CISS
Collectif Inter-associatif sur la santé : groupement d’associations intervenant dans le domaine de la santé.

CLARA
Cancéropole Lyon Auvergne Rhône-Alpes.

CLCC
Centres de Lutte Contre le Cancer : ils assurent des missions de soin, de recherche et d’enseignement visant à accroître la qualité des soins et leur accessibilité.

Clonage
Multiplication in vitro d’un organisme, d’une cellule souche ou d’un gène, en grand nombre d’exemplaires identiques.

Code génétique
C’est l’ensemble des règles de correspondance (code) permettant au message génétique d’être traduit par une cellule. A chaque séquence de trois bases consécutives portées par l’ARN messager, correspond un acide aminé donné et un seul. C’est le code génétique qui permet donc la traduction des messages codés dans le génome en protéines ayant des fonctions bien précises.

Cohorte (étude de)
Etude épidémiologique qui consiste à suivre dans le temps un ensemble de personnes recrutées à un moment où elles étaient indemnes de l’événement de santé d’intérêt. L’objectif est de mesurer la survenue de nouveaux cas de l’événement de santé au sein de cet ensemble de personnes, tout en enregistrant individuellement les facteurs de risques, et de comparer l’évolution de la survenue des nouveaux cas entre sujets exposés et non exposés.

Continuum (de la recherche)
Cycle de la recherche allant de la recherche fondamentale à la recherche appliquée à la recherche clinique et vice-versa.

CRMR
Centre de référence maladies rares.

Cytokines
Ce sont des molécules du système immunitaire produites en réponse à différents stimuli. Les plus connues sont les interleukines (IL), les interférons (IFN), les facteurs de croissance hématopoïétiques (CSF), les facteurs de nécrose des tumeurs (TNF).

Cytoplasme
Substance qui constitue la cellule vivante à l'exclusion du noyau.

DGOS
Direction Générale de l’Organisation des Soins.

Différenciation
La différenciation est une forme de spécialisation de la cellule, qui se consacre à la fabrication d’un petit nombre de produits particuliers et indispensables.

DOHaD
Developmental Origins of Health and Disease. Ce concept des origines développementales de la santé apporte une explication aux liens mis en évidence par la recherche entre certaines expositions environnementales précoces (parfois avant la naissance) et leurs effets à long terme (maladie chronique chez l’adulte).

Dysplasie
Terme utilisé pour décrire les anomalies cellulaires, nucléaires et cytoplasmiques, et architecturales qui précèdent la survenue du cancer.

Enzyme 
Protéine (ou ARN) qui catalyse, accélère une réaction biochimique.

Epidémiologie
Etude de la fréquence des maladies dans les populations humaines, et des variations de cette fréquence en fonction de divers facteurs tels que l’environnement, le mode de vie, ou les caractères génétiques.

Epigénétique
Etude des mécanismes moléculaires de régulation des gènes influencés par l’environnement au cours de la vie, laissant des traces réversibles de l’état de lecture des gènes et éventuellement transmissibles à la génération suivante.

Essai clinique (ou étude clinique ou essai thérapeutique)
Evaluation en trois phases d’un nouveau médicament, d’un nouveau mode d’administration, ou d’une nouvelle technique de traitement, afin de s'assurer de son efficacité et de sa tolérance par les patients. Phase 1 - Evaluation de la tolérance de l’organisme à un nouveau traitement, dans le but de déterminer la dose recommandée. Phase 2 - Evaluation de l’efficacité d’un nouveau traitement. Phase 3 - Comparaison du nouveau traitement avec le traitement utilisé habituellement (traitement de référence ou standard) dans deux groupes de patients homogènes et comparables (âge, sexe, caractéristiques de la maladie, …) dont l'un recevra le traitement de référence, l'autre le nouveau traitement par tirage au sort.

Exogène
Qui provient de l’extérieur de la cellule.

Expression
On dit d’un gène qu’il « s’exprime » quand il est actif, quand il est transcrit sous forme d’ARN messager, puis traduit sous forme de protéine.

FMRC
Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer.

FSMR
Filières de santé maladies rares.

Gamètes
Cellules germinales (reproductrices), ovule ou spermatozoïde, qui lors de la fécondation, fusionnent pour former le zygote (œuf).

Géne
 Les gènes sont des séquences (fragments) d’ADN contenant toutes les informations nécessaires à la production des protéines ou des ARN. Les gènes se trouvent sur des endroits particuliers des chromosomes.

Génétique
Science de l’hérédité. La génétique étudie la transmission des caractères biologiques héréditaires, ainsi que les supports de l’hérédité (les gènes, plus généralement l’ADN, et ses mutations).

Génome 
 Patrimoine génétique d’un individu (ensemble des gènes et des chromosomes).

Génomique 
Science qui étudie le génome. La génomique regroupe un ensemble d’analyses du domaine de la bio-informatique : établissement de cartes du génome (cartographie), identification de nouveaux gènes, étude de leurs fonctions, séquençage des molécules d’ADN.

Génotype 
Ensemble des gènes qui composent un organisme.

GHT
Groupement Hospitalier de Territoire. Dispositif conventionnel par lequel les établissements qui en font partie adhérent à une convention commune pour élaborer un projet médical partagé qui garantisse une offre de proximité et mettre en œuvre une stratégie de prise en charge commune du patient.

HAS
Haute Autorité de Santé.

Her2
Protéine qui régule la prolifération cellulaire. En cas de cancer, les récepteurs Her2 augmentent anormalement et favorisent la croissance des cellules cancéreuses.

Hodgkin (maladie de, ou lymphome de)
Affection maligne caractérisée par la présence de cellules anormales dans les ganglions lymphatiques, qui se propagent à plus ou moins long terme à d’autres ganglions pour s’étendre à de nombreux organes (poumons, peau, plèvre, os, tube digestif).

Hormonothérapie
L'hormonothérapie est un traitement qui consiste à bloquer l'action ou la production d'hormones naturelles afin d'empêcher le développement des cellules cancéreuses. Contrairement à la chimiothérapie ou à la radiothérapie, qui cherchent à tuer rapidement les cellules cancéreuses, l'hormonothérapie vise à entraîner leur mort à plus long terme en créant un milieu hormonal qui leur est défavorable.

Immunothérapie
Traitement de stimulation du système immunitaire pour lutter contre une maladie.

INCa
Institut National du Cancer.

INSERM
Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale.

Interférons
Protéines naturelles fabriquées par les cellules de l’organisme, qui exercent des effets variés sur les cellules du système immunitaire. Elles activent notamment les macrophages (phagocytose).

Interleukines
Substances solubles (messagers) sécrétés par les macrophages et certains lymphocytes qui permettent à d’autres cellules du système immunitaire de communiquer entre elles. Elles servent notamment de médiateurs dans les interactions locales entre les leucocytes (globules blancs).

Lancet
Revue médicale britannique qui fait référence dans le monde entier.

Leucémie
Les leucémies sont des cancers qui naissent au niveau de la moelle osseuse, dans les cellules souches du sang. Lorsque des cellules souches sanguines deviennent malignes, des globules blancs anormaux, encore immatures (leucoblastes), se mettent à proliférer. Parallèlement, un déficit de production de globules rouges, de globules blancs sains et de plaquettes se produit. Les cellules cancéreuses peuvent quitter la moelle osseuse, atteindre la circulation sanguine et des organes comme la rate ou les ganglions. Les leucémies sont classées selon le type de globules blancs anormaux (myéloïdes ou lymphoïdes) et l’évolution de la maladie (aigüe ou chronique).

LFSS
Loi de financement de la sécurité sociale.

Lymphocytes 
Variété de globules blancs présents dans le sang et le tissu lymphoïde (ganglions, rate, thymus), qui interviennent dans la réponse immunitaire.

Lymphocytes T
Les lymphocytes T sont spécialisés dans la reconnaissance et la destruction des cellules étrangères, de cellules infectées par un virus, un parasite ou une bactérie, et les cellules cancéreuses.

Macrophage 
Cellule d’origine sanguine (monocyte) localisée dans les tissus (foie, poumons, ganglions lymphatiques, rate...) qui possède trois fonctions principales : sécrétion (cytokines...), coopération cellulaire (cellule présentatrice d’antigènes, relation avec les lymphocytes), phagocytose (ingestion de bactéries, levures, débris cellulaires...).

Marqueur
Substance fixée sur une molécule ou une cellule pouvant être identifiée et témoignant d’une pathologie spécifique.

Marqueurs génétiques ou moléculaires
Séquences d'ADN repérables  variables selon les individus, dont la localisation est parfaitement connue.

Marqueurs tumoraux
Substances anormalement présentes, ou à des taux trop élevé, dans le sérum du sang, témoignant d’une pathologie tumorale.

Masse critique
Taille optimale d’un groupe permettant d’additionner des compétences afin d’atteindre un niveau d’équilibre ou de franchir une étape décisive, et de conduire à un résultat optimal.

Métastase
Localisation à distance de la tumeur initiale (ou primaire) d'une tumeur cancéreuse dite « secondaire » propagée par voie sanguine ou lymphatique.

Microbiote
Pour l’homme, l’ensemble des bactéries vivant dans les intestins.

Microenvironnement
Les cellules sont environnées et conditionnées par des cellules spécialisées qui leur donnent un signal pour se renouveler ou se différencier.

Molécule
Une molécule est constituée d’atomes, identiques ou non, unis les uns aux autres par le biais de liaisons chimiques.

Mutation 
Altération irréversible du matériel génétique (ADN ou ARN) d’une cellule.

Myélome  
Cancer de la moelle osseuse qui se caractérise souvent par une prolifération des lymphocytes B (cellules de la famille des globules blancs). La production de globules rouges et de globules blancs sains est diminuée, les os deviennent douloureux et fragiles. Le terme «myélome multiple» provient du fait que ce cancer atteint souvent plusieurs os. 

Nanomètre
Unité de longueur utilisée pour mesurer l’infiniment petit (un nanomètre équivaut à un milliardième de mètre).

Néoadjuvant
Un traitement néoadjuvant permet de réduire la taille d'une tumeur avant une chirurgie ou, avant une radiothérapie, afin d’en améliorer l’efficacité.

Néoangiogenèse
Mécanisme spécifique au cancer, qui permet de créer de nouveaux vaisseaux sanguins, dans le but de nourrir les tumeurs cancéreuses et d’assurer leur croissance.

OMS
Organisation Mondiale de la Santé.

Oncogène
Gène intervenant dans le contrôle de la prolifération cellulaire et capable de provoquer un processus de cancérisation.

Oncogenèse
Conversion d’une cellule normale en cellule tumorale.

Oncogénétique
Discipline médicale qui porte sur la compréhension de l'origine des prédispositions génétiques aux cancers et la prise en charge des personnes à risque.

Oncologie
Voir cancérologie.

Perturbateur endocrinien
Substance chimique, étrangère à l’organisme, qui peut interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur l’organisme et sa descendance.

Phénotype 
L’ensemble des caractères morphologiques, physiologiques ou comportementaux observables de l’extérieur chez un individu.

PHRC
Programme Hospitalier de Recherche Clinique. Le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé soutient des projets qui contribuent au progrès médical. Le PHRC couvre le champ de la recherche clinique ; son objectif est de la dynamiser, de participer à l’amélioration de la qualité des soins par l’évaluation de nouvelles méthodes diagnostiques et thérapeutiques et de valider scientifiquement les nouvelles connaissances médicales en vue d’un repérage des innovations thérapeutiques et de la mise en œuvre de stratégies de diffusion dans le système de santé.

Phtalates
Plastifiants notamment utilisés pour la fabrication du PVC (polychlorure de vinyle), et de nombreux produits (peintures, vernis, colles, mastic, laques, encres, produits ménagers, produits phytosanitaires, …). Utilisés par diverses industries (caoutchouc, papiers et cartons, bois, construction etc.), ils sont donc présents dans de nombreux produits de consommation courante (adhésifs, revêtements de sol en vinyle, détergents, câbles électriques, cosmétiques. La plupart sont des perturbateurs endocriniens.

Placebo
Produit qui se présente exactement comme un médicament, mais ne contient pas de principe actif. 

PNMR
Plan National Maladies Rares.

PNSE
Plan National Santé Environnement.

Preuve de concept
Démonstration à échelle réduite de la faisabilité d’une méthode.

Protéine 
Molécules présentes dans tous les organismes vivants et les virus, qui assurent l’essentiel des fonctions de la cellule. On les retrouve sous formes d’enzymes, d’hormones, de récepteurs, de neurotransmetteurs... La protéine est la résultante du message génétique contenu dans un gène.

Proto-oncogène 
Gène impliqué dans le contrôle de la division cellulaire (stimulation) et dont la mutation est à l’origine de tumeurs (prolifération excessive des cellules).

Protocole
En cancérologie, le protocole thérapeutique est un document qui, pour un patient donné, décrit le contexte de la prescription, le dosage, les modalités d’administration des molécules anticancéreuses et sert de référence tout au long de la prise en charge.

Protonthérapie
Technique de radiothérapie d’une grande précision qui permet de détruire des cellules cancéreuses en focalisant un faisceau de protons au cœur des lésions et d’épargner les tissus sains (contrairement à la radiothérapie classique, qui utilise les rayons X).

PTA
Plateformes territoriales d’appui. Les PTA sont fondées sur la mise en cohérence de dispositifs existants dans les secteurs sanitaires, sociaux et socio-médicaux, pour offrir un point d’accès unique aux professionnels de santé, faciliter la coordination de leurs interventions et assurer aux patients une meilleure réactivité en réponse à leurs besoins. Chaque modèle de plateforme correspond aux besoins propres à un territoire, identifiés par les acteurs locaux. Les PTA entrent dans le plan d’investissement prévu par le Ministère de la santé.

Radiothérapie
Thérapeutique locorégionale qui consiste à utiliser les rayonnements ionisants tels que les rayons X dans le traitement de certaines affections et en particulier des cancers.

RCP
Réunion de concertation pluridisciplinaire.

Récepteur  
Protéine, généralement située à la surface des cellules, capable de fixer une molécule informative (médiateurs chimiques, neurotransmetteurs, hormones...) et de convertir le message extracellulaire en signal intracellulaire, entraînant une réponse de la part de la cellule.

Recherche clinique
Réalisée sur l’homme en vue du développement des connaissances biologiques ou médicales et strictement réglementée, elle fait suite à la recherche fondamentale et à l’expérimentation animale qui permettent d’évaluer l’activité d’un produit, sa toxicité et d’établir son rapport bénéfice-risque.

Recherche fondamentale
Elle permet de comprendre les mécanismes de la maladie et de trouver des moyens (médicaments ou autres) pour bloquer ces mécanismes.

Recherche translationnelle
Passerelle entre recherche fondamentale et recherche appliquée, elle permet de développer des applications cliniques à partir d’une découverte en recherche fondamentale (valorisation) ou de favoriser l’exploration de nouvelles pistes à partir d’une observation clinique.

RIHN
Référentiel des actes Innovants Hors Nomenclature. C’est un dispositif de soutien à la biologie médicale et à l’anatomocytopathologie qui permet une prise en charge précoce et transitoire de certains actes innovants. 

Séquençage
Procédé utilisé pour déterminer l’ordre (la séquence) des acides aminés d’une protéine ou des bases dans les acides nucléiques (ADN et ARN).

Séquence
Enchainement des quatre molécules (nucléotides : Adénine, Cytosine, Guanine et Thymine) qui composent le code de l’ADN.

SIRIC
SItes de Recherche Intégrés sur le Cancer. Mis en place pour « renforcer les moyens de la recherche pluridisciplinaire » (Plan Cancer 2009-2013), les SIRIC doivent réunir autour d’un même site des services médicaux et des équipes de recherche multidisciplinaire. Leur ambition est d’offrir à la recherche en cancérologie de nouvelles conditions opérationnelles, afin d’optimiser et d’accélérer la production de nouvelles connaissances et de favoriser leur diffusion et leur application dans la prise en charge des cancers.

SMR
Service Médical Rendu. Critère d’évaluation d’un médicament qui prend en compte la gravité de la pathologie pour laquelle il est indiqué et les données qui lui sont propres dans une indication donnée : efficacité et effets indésirables, place dans l'arsenal thérapeutique existant et intérêt pour la santé publique. 

Stroma
Environnement extracellulaire.

Symbiose
 Relation permanente entre deux organismes d’espèces différentes et qui se traduit par des effets bénéfiques aussi bien pour l’un que pour l’autre.

Synthèse (d’une protéine)
Processus qui comprend la transcription (copie de l’ADN en ARN messager) et la traduction (décodage de l’information portée par l’ARN messager en protéine).

Thérapie ciblée
Les thérapies ciblées s’attaquent à des mécanismes (gènes, protéines, récepteurs…) spécifiques au développement des cellules cancéreuses.

Thérapie génique
Méthode consistant à introduire du matériel génétique (gène) dans les cellules d’un organisme pour y corriger une anomalie (mutation, altération...) à l’origine d’une pathologie.

Toxicités
Effets indésirables.

Traduction
Processus permettant la synthèse d’une chaîne polypeptidique (protéine) à partir d’un brin d’ARN messager.

Transcription
Processus permettant la copie de l’ADN en ARN. C’est la première étape du processus qui permet de passer de l’ADN à la protéine (du gène à son produit).

Transgène
Gène étranger introduit dans le génome d’un organisme.

Transgénèse 
Technique d’introduction d’un gène étranger (transgène) dans le génome d’un organisme, en vue d’obtenir un organisme génétiquement modifié.

Transgénique
Animal, plante... dont le génome a été modifié par introduction d’un gène étranger.

Tumeur
Les tumeurs malignes sont des grosseurs ou des excroissances de tissus qui se sont développées dans un organe et sont dues à un dérèglement et à une prolifération anarchique des cellules. Dans certains cas, ces cellules peuvent se disséminer à distance pour former des métastases.

Unicancer
Fédération qui regroupe les Centres de lutte contre le cancer (CLCC) en France et leur garantit la même qualité de prise en charge et un accès rapide aux innovations.