L’oncologie intégrative en live

L’oncologie intégrative en live

Des centres de médecine intégrative commencent à émerger un peu partout dans le monde. Parmi les plus rayonnants, le New-York Presbyterian Hospital-Weil Corner University offre depuis 2016 des services intégratifs de santé et de bien-être. « Une grande partie du contrôle de notre santé est entre nos mains », glisse le Dr Alka Gupta, initiatrice et coordinatrice de ce programme.

Plusieurs initiatives ont depuis relayé sur le vieux continent l’utilisation de pratiques alternatives basées sur la pleine conscience (telles que la méditation, l’acupuncture, le yoga…) dans le cadre de la médecine ambulatoire conventionnelle, avec une vocation unanime : mettre l’accent sur des soins centrés sur la personne.

Une oasis au sein de l’hôpital
Depuis le mois de mars de cette année, l’initiative Pass-‘temps (Programme d’Accueil en Soins de Support) accompagne des patients atteints de cancers à la polyclinique Le Languedoc à Narbonne. A l’instar du modèle anglo-saxon des Maggie’s centers, caractérisés par une architecture structurée autour d’une pièce à vivre collective et d’un jardin, pensée pour un effet apaisant. L’espace Pass’temps a été aménagé tout spécialement pour favoriser l’échange, le rire et la convivialité tant la dimension de groupe, chère à sa fondatrice le Dr Claire Fourcade, médecin en soins palliatifs, est bénéfique pour les patients.

Dans cet univers gai, coloré et chaleureux, les repas préparés en commun avec les patients et un nutritionniste et l’éventail d’activités ludiques proposées sont autant d’occasion de partager, avec en bonus l’attention portée à chacun grâce à l’implication des bénévoles.

Le temps d’une journée, et après une consultation médicale pour faire le point sur sa situation clinique, le patient est invité à s’entretenir avec une psychologue, une assistante sociale et une nutritionniste, et surtout à profiter des soins proposés en marge : massage, méditation, sophrologie, musicothérapie…

Ces journées Pass’Temps sont coordonnées par une aide-soignante et rythmées par la demande et la disponibilité des médecins, animateurs et bénévoles.

A propos Sylvie Favier

Avec une formation initiale de linguiste et de traductrice, Sylvie Favier manifeste dès le début de sa carrière son intérêt pour le domaine scientifique. Après plus de 15 ans d’expérience de la communication en entreprise, dans de grands groupes du secteur entre autres (IMS Health, Groupe Profession Santé), elle opère en 2012 un tournant vers une activité indépendante de journaliste-rédactrice-traductrice. Elle est à l’origine de multiples réalisations éditoriales et enquêtes réalisées sur des thématiques médicales et de politique institutionnelle. Son intérêt pour la cancérologie est né au fil de rencontres et d’expériences dans son environnement personnel.