Marie-Morgane Le Berre, responsable du pôle Activité Physique Adaptée (APA) de l’association Etincelle LR

Parce que le cancer est un événement majeur de la vie, le pôle APA d’Etincelle LR a pour objectif de diminuer la détresse psychologique des femmes qui en sont atteintes.
Combinées avec un soutien psychologique, les activités physiques adaptées coordonnées par Marie-Morgane Le Berre pendant et après les traitements du cancer visent à améliorer la qualité de vie, l’endurance, à atténuer la fatigue, à restaurer l’image de soi. Marie-Morgane Le Berre est également responsable des évaluations en APA et du programme Onco’Sport d’Etincelle LR dans sa globalité sur la région Occitanie.

SF – Vous avez suivi et obtenu à Montpellier le Diplôme Universitaire (DU) Cancer et qualité de Vie sous la responsabilité pédagogique de Betty Mercier[1] et Olivier Coste[2]. Comment en avez-vous eu connaissance ? Qu’est-ce qui vous a motivée ?

MMLBSalariée de l’association Etincelle, j’ai eu l’information tout de suite. J’ai eu envie de comparer la théorie à la pratique, de mettre à jour des connaissances acquises avec huit années de « terrain ». Et puis, cette formation était très complémentaire de ma formation préalable MASTER STAPS Réhabilitation par les Activités Physiques Adaptées.

SF Dans les grandes lignes, dans quels domaines ce programme vous a-t-il permis de développer vos connaissances ? Quel usage concret faites-vous aujourd’hui de cet apprentissage ?

MMLBJ’ai appris beaucoup en physiopathologie (le cancer en lui-même, les traitements), mais aussi dans les domaines de la prévention, de l’activité physique, de la diététique, de la psychologie et globalement de tout ce qui concerne les soins de support. On aborde également des notions-clés comme la qualité de vie, la santé…  Ce DU m’a apporté un précieux éclairage sur certains aspects théoriques du cancer et, notamment, des traitements.

SF – D’après votre expérience, quel bénéfice les femmes retirent-elles de votre enseignement ?

MMLB – Le programme Onco’ Sport que j’anime comptait près de 150 femmes en 2016. L’évaluation des participantes est très positive, en termes d’amélioration de la qualité de vie, de baisse de la fatigue, d’amélioration de la condition physique…  et surtout on crée du lien social dans un climat de confiance.

SF – De façon générale, en quoi la pédagogie autour du cancer est-elle pour vous un élément clé de la guérison ou de la résistance à la maladie ?

MMLB – Nous donnons les bonnes informations au bon moment et sommes là pour casser les idées reçues, comme « le sport va me fatiguer encore davantage » ou « on m’a dit de ne plus du tout manger de sucres » ou encore « les massages vont diffuser mon cancer »… Ce sont des choses que nous entendons quotidiennement et nous sommes là pour en parler, pour expliquer. Le DU permet d’appuyer nos recommandations et nos conseils sur des résultats et des preuves scientifiques, de transmettre des informations fiables, de faire prendre aux patientes que nous prenons en charge dans le cadre du programme d’APA de la distance avec tout ce que l’on raconte sur le cancer.

fermer

DU Cancer et Qualité de Vie
UFR STPAS, Université de Montpellier

Diplôme centré sur la pathologie cancéreuse et la qualité de vie par une approche globale impliquant scientifiques et professionnels.
Objectifs :
– Acquérir des connaissances sur la pathologie cancéreuse, les différents traitements et effets secondaires, l’impact sur les plans physique, psychologique et social,
– Intégrer l’activité physique, la nutrition, les soins de support et l’éducation thérapeutique dans la prise en charge globale de la personne malade,
– Assimiler les méthodes, les outils et le savoir-faire mis en place dans le cadre du programme régional d’accompagnement pendant et après le cancer.

https://du-canceretqualitedevie.e-monsite.com/

[1] Maître de Conférences – HDR, UFR STAPS, Université Montpellier 1 et Présidente de l’Association Etincelle Languedoc-Roussillon

[2] Médecin conseiller à la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Languedoc Roussillon

Pour aller plus loin :

A propos Sylvie Favier

Avec une formation initiale de linguiste et de traductrice, Sylvie Favier manifeste dès le début de sa carrière son intérêt pour le domaine scientifique. Après plus de 15 ans d’expérience de la communication en entreprise, dans de grands groupes du secteur entre autres (IMS Health, Groupe Profession Santé), elle opère en 2012 un tournant vers une activité indépendante de journaliste-rédactrice-traductrice. Elle est à l’origine de multiples réalisations éditoriales et enquêtes réalisées sur des thématiques médicales et de politique institutionnelle. Son intérêt pour la cancérologie est né au fil de rencontres et d’expériences dans son environnement personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec