ONCOLOGIE THORACIQUE : Etude du rovalpituzumab teserine chez les patients résistants ou réfractaires

Le rovalpituzumab tesirine (Rova-T) est un anticorps développé par Stemcentrx (racheté récemment par AbbVie). Le Rova-T cible la protéine DLL3, exprimée dans plus de 80% des cancers du poumon à petites cellules (la forme la plus agressive du cancer du poumon, représentant 10 à 15% des tumeurs pulmonaires) et des tumeurs neuroendocrines pulmonaires.

La combinaison de cette immunothérapie avec une molécule de chimiothérapie puissante (pyrrolobenzodiazépine) a montré un taux de réponse très prometteur (1) chez les patients avec des niveaux élevés de DLL3 en particulier : régression du cancer pour 39% d’entre eux, blocage de la croissance de la tumeur pour 89% d’entre eux.

S’agissant d’une étude de phase I, ces résultats devront toutefois être confirmés.

(1) D’après la présentation du Dr Charles M. Rudin, MD, Memorial Sloan Kettering Cancer Center, New-York, ASCO 5 juin 2016.

Sylvie Favier

A propos Sylvie Favier

Avec une formation initiale de linguiste et de traductrice, Sylvie Favier manifeste dès le début de sa carrière son intérêt pour le domaine scientifique. Après plus de 15 ans d’expérience de la communication en entreprise, dans de grands groupes du secteur entre autres (IMS Health, Groupe Profession Santé), elle opère en 2012 un tournant vers une activité indépendante de journaliste-rédactrice-traductrice. Elle est à l’origine de multiples réalisations éditoriales et enquêtes réalisées sur des thématiques médicales et de politique institutionnelle. Son intérêt pour la cancérologie est né au fil de rencontres et d’expériences dans son environnement personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec