Retour au travail après un cancer : une mosaïque de solutions

Retour au travail après un cancer : une mosaïque de solutions

La nouvelle entité Mosaic Cancer recentre l’activité de La Vie après sur un engagement exclusif : porter la voix des patients auprès des employeurs et œuvrer pour faciliter le retour au travail après la maladie.

Inspirée par une journée d’information éponyme organisée par l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT), l’association La Vie Après, fondée en 2016 par un groupe de femmes touchées par le cancer et dédiée à la vie après le cancer, avait eu à cœur de lancer très rapidement une grande enquête nationale sur le thème « cancer & travail ».

Passer des recommandations à l’action
Avec plus de 800 réponses au questionnaire, les conclusions, largement relayées par les médias, traduisent le décalage entre employeurs et salariés malades et mettent en lumière la nécessité d’améliorer les dispositifs de maintien et de retour eu travail. Une maladie toujours taboue, la peur de la stigmatisation et de la « mise au placard », l’absence de procédures d’accompagnement des salariés au sein des entreprises, une méconnaissance des répercussions psychologiques et physiques du cancer sur la vie active à long terme, un temps partiel thérapeutique sous-estimé… : malgré une identification des bonnes pratiques et des attitudes positives dans les milieux professionnels, beaucoup reste à faire.

Porter la parole des personnes touchées par le cancer
Isabelle Salvet, cofondatrice et présidente de La Vie après, s’est saisie de cette problématique pour donner une  nouvelle orientation à l’association. Rebaptisée Mosaic Cancer et porte-parole des malades auprès des employeurs, elle se concentre désormais sur la sensibilisation à cette question.
Un goût de vécu pour Isabelle Salvet dont l’investissement dans cette responsabilité apparait comme une évidence. Avec une expérience de cadre de direction en établissement de santé, un parcours personnel marqué par trois cancers, et sa récente élection à la présidence du Comité de démocratie sanitaire de l’Institut National du Cancer (INCa), Isabelle Salvet scelle sa mission de représentante légitime des usagers.

Une approche complémentaire avec La Ligue
Mosaic Cancer vient de conclure un partenariat avec le comité de Haute-Garonne de La Ligue contre le cancer dans le cadre du déploiement départemental de la charte PACTE (Programme d’Actions Cancer Tout Employeur).
Défini en réponse aux priorités du Plan Cancer, ce programme est une démarche gratuite d’aide au maintien et au retour à l’emploi des salariés malades proposée aux entreprises et actée par la signature d’une charte et la constitution d’un livret propre à chacune où sont consignés les outils de sa mise en œuvre.
Aux côtés des professionnels de La Ligue, Mosaic Cancer apportera à l’objectif de sensibilisation des entreprises au dépistage et à la prévention des salariés et de mobilisation des différents acteurs (médecin du travail, DRH…) le précieux témoignage des usagers et entend, à court terme, leur donner la parole au-delà de la région Occitanie.

———————–
Quelques chiffres 

Pendant l’arrêt de travail :

  • 20 % de salariés privés de tout contact avec l’employeur
  • 70 % de salariés privés de revenu

Après la maladie :

  • 20 % de malades insatisfaits de leur reprise sur les plans organisationnel et relationnel
  • 56 % de réintégrations sans entretien de reprise
  • 71 % d’entreprises en difficulté au retour de salariés malades
  • 30 % de patients contraints de reprendre leur activité pour des raisons financières

—————–
Téléchargez l’invitation à la conférence de lancement officiel du PACTE par La Ligue 31…

A propos Sylvie Favier

Avec une formation initiale de linguiste et de traductrice, Sylvie Favier manifeste dès le début de sa carrière son intérêt pour le domaine scientifique. Après plus de 15 ans d’expérience de la communication en entreprise, dans de grands groupes du secteur entre autres (IMS Health, Groupe Profession Santé), elle opère en 2012 un tournant vers une activité indépendante de journaliste-rédactrice-traductrice. Elle est à l’origine de multiples réalisations éditoriales et enquêtes réalisées sur des thématiques médicales et de politique institutionnelle. Son intérêt pour la cancérologie est né au fil de rencontres et d’expériences dans son environnement personnel.