Rayon Off
Rayon
km Set radius for geolocation
Rechercher

Fiches BRAss – « Les bonnes recettes associatives »

  • Fiche n°1 : La clarification du projet associatif

    Pour reprendre une image à la mode, on peut dire que le projet associatif est le véritable ADN d’une association. Mais pour autant, ce n’est pas toujours simple pour les différents membres d’une association, voire pour ses administrateurs, de savoir présenter en deux ou trois phrases le positionnement et les principales priorités d’action de leur association. Cette fiche aborde ce sujet qui peut paraître trivial ou évident mais qui reste subtil car le projet associatif complète les statuts de l’association (sur l’aspect opérationnel) et la communication sur l’association (ex : plaquette ou site Internet). L’utilité du travail sur le projet associatif est de fixer un cap aux membres actifs de l’association, de fédérer leurs énergies, mais aussi de définir un cadre de valeurs et d’éthique opposable en cas de tension.

  • Fiche n°2 : Le recrutement des bénévoles

    Les bénévoles sont les forces vives d’une association : ce sont eux qui la font vivre que ce soit au niveau de sa gouvernance (assemblée générale, conseil d’administration) ou de ses actions (où ils sont parfois secondés ou relayés par des salariés).

  • Fiche n°3 : La recherche de financements

    Question cruciale pour les associations : où et comment trouver des financements ? En effet, à la fois pour son fonctionnement interne (loyer, salaires, factures…) et pour la conduite des différents projets, l’association a besoin d’avoir des fonds. Plusieurs types de financements peuvent être sollicités par l’association. Cette fiche a pour objectif de vous aider à identifier les différents partenaires financiers potentiels de l’association et la manière de les solliciter « dans les règles de l’art » afin de mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir un soutien financier.

  • Fiche n°4 : Se faire connaître

    Se faire connaître, être visible sont des actions prioritaires à mettre en place pour une association. De nombreux outils de communication et de visibilité existent. Il est important de les choisir en fonction des messages à faire passer et des publics à toucher.

  • Fiche n°5 : Des enquêtes quantitatives et qualitatives pour faire remonter les besoins des patients

    Un des objectifs principaux des actions menées par les associations est de répondre aux besoins et attentes des patients. Les responsables d’une association ont souvent une bonne appréciation des besoins prioritaires ou des principaux impacts que la maladie peut engendrer dans la vie quotidienne. Mais pour réussir à les faire reconnaître par les interlocuteurs médicaux, les pouvoirs publics, les médias et le grand public (…), il faut souvent réussir à faire des enquêtes qui démontrent par le nombre des choses trop souvent sous-estimées.

  • Fiche n°6 : Travailler avec les soignants

    Une association de personnes souffrant de cancer est forcément amenée à travailler avec les soignants. Pour autant, les relations avec les soignants ne sont pas toujours simples et dépendent souvent d’individus qui rendent les liens possibles. Au-delà de toutes ces relations interpersonnelles particulières, cette fiche a pour but d’énumérer les principes, les principales difficultés habituellement rencontrées, et aussi quelques solutions qui peuvent vous aider à clarifier, en interne dans votre association, puis à l’externe avec les soignants, quatre 4 points clés des interactions avec les soignants.

  • Fiche n°7 : Le plaidoyer associatif

    Depuis la Loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, on parle en France de droits des malades et de démocratie sanitaire. Il s’agit d’un véritable changement dans le paysage de la santé. Le patient/malade devient en effet un acteur du système santé qui apporte sa contribution aux politiques de santé publique.

  • Fiche n°8 : Le B.A. BA du rôle de l’aidant associatif

    Au sein d’une association, il peut y avoir plusieurs profils de bénévoles selon leurs rôles, leurs missions. Les administrateurs qui ont un rôle structurant, voire « politique » ; les bénévoles « coup de main » présents sur des actions ponctuelles ; les bénévoles représentants des usagers, chargés de porter la voix des patients dans les instances de décision (commission des usagers des hôpitaux…) et enfin les bénévoles « aidants » qui souhaitent interagir avec les autres personnes malades (ou proches) qui sont en difficultés et qui sollicitent l’aide de l’association. Ce rôle peut être particulièrement « intéressant » car il représente l’essence même d’une association : rendre service aux personnes malades.

  • Fiche n°9 : Comment informer les patients ?

    Informer les patients et leurs proches, répondre à leurs questions et demandes d’explications font partie du quotidien des intervenants associatifs. Que ce soit lors de la tenue d’un stand, d’une permanence à l’hôpital ou par téléphone ou encore par mail.

  • Fiche n°10 : Comment soutenir et accompagner les patients ? (dans le temps)

    Soutenir les patients dans le temps, c’est-à-dire les accompagner pour traverser une période difficile, fait encore partie des activités d’une association. Pratiquer l’écoute active et être formé sur les différents enjeux du rôle de l’aidant associatif est nécessaire (cf fiche BRAS n°8). Mais d’autres éléments sont nécessaires en termes d’organisation et de traçabilité des différentes interventions, notamment si plusieurs intervenants de l’association accompagnent une même personne.