Toulouse fait des Étincelles !

L’association Étincelle Occitanie accueille dans sa « maison de vie » à Montpellier les femmes touchées par le cancer et leurs proches. Inaugurée le 5 juin dernier, la toute nouvelle « Maison Étincelle » de Toulouse entrera en activité le 3 septembre. Avec 20 professionnels bénévoles dans les starting-blocks et un calendrier déjà rempli, c’est une nouvelle étape dans le combat de Betty Mercier-Forces, sa fondatrice, pour redonner goût à la vie aux personnes confrontées à la maladie.

Mars 2017, Étincelle-Occitanie (alors Étincelle Languedoc-Roussillon) fêtait ses 10 ans. Forte de son succès, Betty Mercier-Forces, présidente de l’association, et son équipe n’ont pas ménagé leur peine lorsque le projet de création d’une autre « maison de vie » à Toulouse et de déploiement de soins de support dans les départements voisins s’est concrétisé.

Revenons quelques mois en arrière…
À l’origine, l’objectif d’un maillage territorial adapté aux prestations de soins de support dans les 13 départements d’Occitanie (résultat de la fusion des anciennes régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées) dont l’Agence Régionale de Santé est saisie en septembre 2016. Une directive : choisir un acteur unique dans le domaine des soins de support oncologiques. Plusieurs associations seront auditionnées ; Étincelle, avec sa « maison de vie » à Montpellier, sera sélectionnée en septembre 2017 sur trois critères : le concret, l’humain et la formation.

Un univers soigné sans se ruiner
Férue de décoration, Betty Mercier-Forces a mis tout son talent dans l’aménagement de cette maison toulousaine distribuée autour d’un patio, qu’elle a voulu à la fois élégante, accueillante et fonctionnelle.
Des heures patiemment passées à chiner, des coups de cœur et des idées astucieuses, le soutien de quelques bonnes volontés : la recette abordable pour un look … étincelant !
Ouverte également aux hommes, la maison de Toulouse abrite un « bar à café » où se tiendront des soirées thématiques axées sur les centres d’intérêt masculins. « Une population réfractaire, souvent dans le déni » explique Betty Mercier-Forces.

Toutes les prestations proposées à Montpellier sont transposées à Toulouse.
Animées par des bénévoles recrutés avec soin sur leurs compétences mais aussi sur l’esprit qui caractérise Étincelle, on y retrouve toutes les activités présentes dans la capitale héraultaise : sport, nutrition, cuisine, yoga, socio-esthétique… et même shiatsu, ateliers d’écriture et de céramique… en plus ! A quelques jours de l’ouverture, le planning est déjà complet.

Le trimestriel gratuit SecondLife Magazine, édité par Etincelle, sera lui aussi à disposition dans la Maison et désormais distribué sur l’ensemble de la Région.

Et prochainement…
Le DU (Diplôme Universitaire) Cancer et Qualité de Vie désormais dispensé à la faculté de médecine de Montpellier, sera dupliqué à Toulouse l’année prochaine.
Et puis, parce qu’un diplôme universitaire n’est pas accessible à tous, un centre de formation professionnelle accueillera dès le 1er trimestre 2019, des professionnels de santé médicaux et paramédicaux, des aidants ou des patients. Situé au 3ème étage de la maison toulousaine, ce centre s’appuiera sur la proximité des patients aux étages inférieurs pour proposer des modules théorico-pratiques de courte durée.
A suivre sur http://etincelle-occitanie.com.

Un modèle d’accompagnement personnalisé reconnu
Sensible à la question, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée  s’est engagée, aux côtés de partenaires historiques tels que la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie), la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi), la DRJSCS (Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Occitanie) ou encore de la CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de Santé Au Travail), des laboratoires Pierre Fabre, de la Fondation du Crédit Agricole 31 et de la marque Revitalash®..

Et à la faveur de l’approche territoriale mise en place par la DRJSCS, à travers le Label Ville Vivez Bougez©[1], le déploiement des Activités Physiques Adaptées (Onco’Sport®) et de l’ensemble des soins de support se poursuit à un rythme soutenu au bénéfice des communes environnantes : cette année Millau,  très bientôt Foix.

[1] Ce label vise à inciter les communes à soutenir des projets « sport et santé », avec l’appui notamment du tissu associatif local.

A propos Sylvie Favier

Avec une formation initiale de linguiste et de traductrice, Sylvie Favier manifeste dès le début de sa carrière son intérêt pour le domaine scientifique. Après plus de 15 ans d’expérience de la communication en entreprise, dans de grands groupes du secteur entre autres (IMS Health, Groupe Profession Santé), elle opère en 2012 un tournant vers une activité indépendante de journaliste-rédactrice-traductrice. Elle est à l’origine de multiples réalisations éditoriales et enquêtes réalisées sur des thématiques médicales et de politique institutionnelle. Son intérêt pour la cancérologie est né au fil de rencontres et d’expériences dans son environnement personnel.